WHAT ELSE?

LES POUVOIRS MAGIQUES DU FOOT?

J’en apprends de belles. Des vertes et des pas mûres aurait dit ma mémère. Le foot a des pouvoirs magiques. Pire, la coupe du monde détient des pouvoirs suprêmes. Elle a le pouvoir de rendre con. Oui. Tu as bien lu. Con. Conne. Cons. Connes. Con quoi.

Il paraitrait que regarder des mecs courir après en ballon, en dépassant leurs limites, afin d’atteindre leur objectif, ça rend con. Conne. Cons. Connes. Con quoi.

Il paraitrait que, si en plus, ces mêmes mecs gagnent des millions (NDLR: tant que ça ne sort pas de ma poche…), ça accélère le processus de connerie. Un truc de dingue. Un truc de fou. Un truc de con quoi.

Ironie quand tu me tiens… (tu me chatouilles)

Depuis quelques jours, sur les réseaux sociaux pas toujours très sociables, pullulent les posts et autres commentaires pro et anti coupe du monde. Pro et anti foot.

Je vais te mettre à l’aise toute de suite. Je n’aime pas particulièrement le foot. Je ne m’y intéresse même pas. Je n’ai jusqu’à ce jour regardé aucun match de la coupe du monde. Oui tu as bien lu. Aucun. Même pas ceux des bleus. J’avais « livre » ou « tri » ou « film » ou encore « repassage » (j’ai une vie exaltante).
Pourtant je suis fière d’être bleuS. Je ne suis pas à un paradoxe près. Sans doute des restes de 1998. J’avais fait tout pareil. Aucun match. Sauf la finale. J’étais sur les Champs après, à rire, chanter, crier. Ouais je sais. J’en déçois nombre d’entre-vous avec cet aveu. Mea culpa. Mais j’avais adoré cette liesse. Et tu sais quoi? Je referai tout pareil. Sans les Champs, enfants obligent (faites des gosses qu’ils disaient). Je regarderai le match et si on gagne j’irais faire du bruit dehors. Beaucoup de bruit. Ce ne sera pas contre les anti. Ce sera pour moi. Pour être au milieu des autres. Pour partager cette joie commune. C’est assez rare les joies communes pour ne pas passer à côté. Non?

Je vais continuer de te mettre à l’aise, voire à te rassurer. Le foot n’a pas le pouvoir de lobotomiser nos cerveaux humains. Il a ce pouvoir de prendre les tripes de ceux qui veulent bien se les laisser prendre. Il n’oblige personne. Vraiment.

Le foot n’a pas fait oublier les guerres, la faim dans le monde, les migrants, le SDF à la sortie du métro, mon voisin malade, ma cousine si seule, mon chien vieillissant, les attentats, le chômage. Non.
Pourtant je t’avoue que l’espace de quelques jours, j’aurais aimé. Parce que ce n’est pas si facile de se vider la tête, alors que ça fait un bien fou.
Mais non. Le foot n’a pas permis ça. Il n’a tué ni mon cerveau, ni mon coeur, ni ma conscience. Il a juste mis un peu de baume dedans. Et putain, ça fait du bien le baume.

Les lois? Elles continuent de passer pendant la coupe du monde. Elles seraient passer sans. Elles passent avec. Coupe du monde ou pas, c’est pareil tous les étés. « Ils profitent des vacances pour faire leurs coups en douce, ces salops de politiques » . Devons-nous arrêter de partir en vacances?

Quand les gens partent en vacances, ils mettent en veille leurs maux, les maux du monde. Personne pour dire qu’ils sont des moutons débiles décérébrés. Pourtant l’idée est la même non? Profiter. Au retour des vacances, la vie reprend son cours. Mieux encore, on a plus de force pour l’affronter. Et si le foot donnait un peu aussi de cette énergie?

Ce mois de coupe du monde n’a anéanti véritablement aucun cerveau. Il a peut-être permis de mettre certains états d’âme au placard, pour un court instant. Toujours trop court. Quand les bleus ont gagné la demi-finale, pendant une heure ou deux, j’ai oublié mon prochain déménagement tant redouté. J’ai savouré le plaisir de mon fils, l’excitation de ma fille, le sourire de l’homme. C’est toujours ça de pris.

Si finalement le foot ne rendait pas con. conne. cons. connes. Si finalement il permettait juste de rassembler des gens, le temps d’un instant, pour partager une joie. Si finalement, se laisser prendre au jeu n’était pas moutonner, beauf ou pathétique, mais simplement profiter. Si finalement tout ce qui peut apporter un peu, beaucoup ou passionnément de la joie était bon à prendre… et permettait au bout du compte de mieux faire face au pire?

Et si vraiment, vraiment non, tu ne veux pas que le foot passe par toi, et c’est ton droit le plus strict, est-ce une raison pour ne pas respecter les autres? Si vraiment non, tu n’en peux plus… n’y a-t-il pas des moyens d’y échapper s’en écharper les autres? Est-ce que toi pendant ce temps tu as agi pour que les lois ne passent pas? Pour qu’un migrant puisse rester et ne pas retourner en enfer?

Il parait que le tour de France a commencé? Je n’en ai pas entendu parler… comme quoi il est possible de s’épargner…

Publicités

17 réflexions au sujet de “LES POUVOIRS MAGIQUES DU FOOT?”

  1. Oh Mais merci pour cet article !
    MERCI ! 😀
    En fait quand quelqu’un me casse les c*** je vais le lui mettre devant le nez..
    Je ne suis jamais le foot et je ne m’y intéresse pas non plus… Sauf au short de Romelu Lukaku (ou plutôt ce qu’il y a dedans) (enfin…son corps entier je veux dire hein! Je me serais pas permise)
    Mais la coupe du monde, j’adore et ça me prends au tripes. Mes enfants ont été emportés par tout ça et les voir sauter de joie pour chaque but c’était juste du bonheur à l’état pur.
    Après, j’ai malheureusement vu mon fils pleuré lors de l’élimination de la Belgique, mais ça fait partie du jeu.
    J’ai surtout eu affaire à deux sortes de personnes autour de moi :
    – « Ca regarde jamais le foot et maintenant ça fait la connaisseuse et ça se permets d’en parler »
    – « Moi j’ai tellement mieux à faire que ça, je ne suis pas un mouton »
    A ceux la, je pense que je vais envoyer ton article 🙂

    Aimé par 1 personne

  2. Excellente analyse… probablement parce qu’elle rejoint mon ressenti. Je ne regarde pas le sport en général mais je reconnais aux autres le droit et le plaisir de le faire et je ne considère pas qu’ils soient plus cons que moi pour autant. Et j’apprécie le côté fédérateur et liesse populaire qui entourent les grands événements !

    J'aime

  3. Aaah merci, je ressens grosso modo la même chose et les donneurs de leçons me cassent les pieds.
    Alors certes je préférerais qu’il y ait moins de bruit sous mes fenêtres que lors de la demi-finale, mais ça s’est calmé pas si tard (merci au décalage horaire avec la Russie).
    Et si j’envisage de prendre mon lundi pour dormir dimanche soir dans un autre pays (pourquoi pas la Belgique), c’est juste pour concilier de garder mes heures de sommeil sans pour autant empêcher les gens de fêter ce qui les met en joie.

    J'aime

  4. YES and YES !!!!! Con ou po con, en tout cas nous voir tous reunis dans la joie c’es super et
    â l’etranger, le patriotisme ressort, on est tellement fiers et on le crit haut et fort !!! HÉ La France c’est MON Pays, ils sont en finale !!!!! 😀
    Je ressens encore plus le besoin de l’exprimer ici… francais minoritaire et un peuple qui s’en fou completement du foot lol !

    J'aime

  5. Nous sommes plus ballon ovale que rond avec mon papa. On a vu la fin du match Brésil-Belgique et la fin du match Angleterre-Croatie et… c’est tout! Meme pas vu 1min des matchs des bleus. On s’en porte tres bien 😀 Par contre le bruit fait parce que l’on etait en finale m’a particulièrement dégoûtee. Heureuse qu’on y soit oui mais on n’a rien gagne! (ne vendons pas la peau de l’ours avant d l’avoir tue…) Et meme si on gagne, cela ne changera absolument rien a la condition physique de ma maman, rien a ma condition de chômeuse non plus! Donc…..

    J'aime

    1. Si l’argument c’est de dire « ça ne change rien à ma condition » à ce moment-là on ne fait plus rien… On ne va pas au ciné, on n’écoute plus de musique, on ne blogue plus, on ne se maquille plus… on ne fait plus rien de divertissant… on admire pas de jolis paysage, on sort plus avec les amis, on ne lit plus, on ne dessine plus, on ne crée plus… on n’écoute plus les humoriste, et d’ailleurs on ne rit plus…

      Aimé par 1 personne

      1. Euhh ca n’a rien a voir, surtout si on ne connait pas du tout ma condition de vie!
        Je ne vais plus au cine en effet car pas d’argent pour faire ca, tout comme les concerts, resto.
        J’ai tout juste le temps de regarder la tele par toutes les taches a faire. Je n’ai pas eu de vacances depuis un peu plus de 3 ans.
        Etre heureux qu’une équipe gagne oui c’est extra, surtout si c’est l’équipe nationale mais de la a defiler/klaxonner toute la nuit pour se réjouir d’etre en finale faut pas exagérer.
        Ensuite si ils gagnent, leur victoire sera extraordinaire mais sincèrement du point de vue de ma vie privée ca ne changera rien. La sante de ma maman ne sera pas meilleure et mon RSA ne changera pas non plus.

        J'aime

        1. Effectivement, je ne connais pas ta condition de vie, c’est pour ça que ma réaction se voulait un peu générale.
          Pour moi c’est pareil, s’ils gagnent ça ne change rien : je dois toujours trouver du boulot à la rentrée pour financer mes études, etc. Mais du coup je reviens à ce que je disais : si ça ne change rien, alors on ne fait plus rien, on n’écoute plus de musique, parce que ça ne change rien, c’est pas ça qui change le montant du RSA, et on ne s’arrête pas non plus dans la rue pour se laisser surprendre par une jolie lumière ou la forme bizarre d’un nuage, parce que ça ne change rien, ça n’apporte rien, et c’est une perte de temps (et le temps c’est de l’argent).
          Les ultra-fans de foot sont des gens qui suivent aussi les clubs, qui peuvent s’attacher à certains joueurs, et puis cette équipe de France est assez attachante, je trouve, quelque part, c’est un peu une épopée, alors oui, on est très content, on est content à la hauteur des espoirs et des émotions mis dedans. Ça peut paraître extrême (à moi aussi, si ça peut te rassurer) mais comme peuvent paraître extrêmes les filles qui pleurent et hurlent et s’évanouissent aux concerts de leurs idoles, ou celles qui s’émouvaient à chaudes larmes de la mort de Jonnhy… mais Johnny a accompagné des années entières certaines personnes, sa musique a pu les tirer d’un mauvais pas, leur donner de la force, alors oui, ils sont émus, et oui, ils pleurent, même s’ils ne le connaissaient pas.
          Parmi les choses qui réjouissent il n’y a pas que des choses payantes comme un concert ou une pièce de théâtre. Il y a aussi, comme je le disais, un joli paysage, du temps passé entre amis… mais ça non plus, ça ne change rien à une condition. Le chat qui est venu sur le bord de la fenêtre l’autre jour, je l’ai trouvé tellement chou, il regardait par la vitre et scrutait quelque chose à l’intérieur de chez moi avec un grand intérêt, c’était adorable. Je me suis réjouie, je me suis laissée attendrir. C’était gratuit, ça m’a fait du bien, et pourtant ça n’a rien changé à ma condition. Le foot fait ça à certaines personnes : une soupape, un instant où on peut rêver un peu. Oui, ça peut paraître extrême, mais on est tous différents. Ils ont la chance d’avoir une passion qui leur fait vivre une communion avec des inconnus, c’est assez beau quand on y pense. On peut toujours regretter que la communion vienne du foot si décrié et pas d’autre chose, mais c’est comme ça.
          Encore une fois, si on dit « ma situation ne changera pas » on ne fait plus rien. Qu’ai-je fait aujourd’hui ? J’ai écrit un article de blog, j’en ai lu d’autres, j’ai regardé le Tour de France et le match Belgique-Angleterre, j’ai regardé quelques séries, et repoussé à demain mon énième écumage des sites d’emploi, j’ai fait les courses aussi. Qu’ai-je fait aujourd’hui qui a contribué à changer ma condition ? Rien. Et pourtant j’ai fait des choses qui m’ont fait plaisir.

          Aimé par 1 personne

          1. Ça ne change rien a ma condition ne veut pas dire que je ne fasse plus rien!!! Je « cours » sans cesse pour une multitude de taches plus ou moins agreables, plus ou moins fun, pas toujours bien rémunérées mais c’est la vie.
            Ca ne veut pas dire que ma vie est « vide », loin de la.
            On peut apprécier le foot et les exploits de ses joueurs mais la, j’étais heureuse de leur parcours mais cette ferveur pour le passage en finale m’a sincerement fait mal car comme dit le dicton: il ne faut pas vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tue. Alors oui on est en finale, oui réjouissons nous, oui etre champions serait genial mais ce n’est pas encore fait. Restons sur nos reserves et festoyons plutot lorsque la fin finale du match viendra …. si on gagne.
            Ils perdent dommage mais bravo pour ce paercours, ils gagnent youpiiii.
            Ma situation ne changera pas mais ca ne veut pas dire que je reste enfermée, que je procrastine, je serais toujours autant motivée pour ce que j’ai a faire, qui me tient a coeur , pour me préserver mes moments de bonheur a moi, qui ne veut pas forcement dire defiler sur les Champs avec une bouteille a la main et/ou klaxonner pendant des heures dans les rues 😉
            Enfin verdict de tout ca dans quelques heures!

            J'aime

          2. Je n’ai pas dit que tu ne faisais rien, ce n’était pas le sens de mon propos… –‘ Le sens de mon propos ce n’était pas de dire que ta vie était vide –‘ Enfin, c’est de ma faute, je me suis sans doute mal exprimée… Le sens de mon propos c’était de dire que, si on ne devait faire que des choses ayant pour but de changer notre condition, on ne ferait sans doute plus grand-chose à part, en gros, travailler et étudier. Ce qui ne veut pas dire qu’on a des journées vides…

            Oui, évidemment, il ne faut pas vendre la peau de l’ours, mais c’est quand même bien d’être en finale, mais ce n’est pas encore gagné, les Croates en veulent et ça sera un match difficile.

            Je n’ai pas non plus dit que tu étais nulle parce que tu n’allais pas klaxonner sur les Champs Elysées et que faire ça était quelque chose que tout le monde devait trouvé génial et réjouissant. Je vais pas le faire non plus… là encore ce n’était pas du tout le sens de mon propos…

            J'aime

  6. Il y a deux ans pour l’Euro j’avais écrit un article « laissez-nous notre enthousiasme ». Je pourrais écrire le même aujourd’hui. Bien sûr c’est important de parler des guerres, des migrants, des SDF, des lois qui passent… bien sûr quand des journalistes mettent en premier titre la Coupe du Monde où sur les chaînes d’info (y compris FranceTV) quand le bandeau en bas est rouge, que tu te dis « tiens, un attentat ou une déclaration du Président » et que c’est pour du foot, tu peux te demander dans quel monde on vit… Mais en fait le foot est puissant. Le foot rassemble, le foot crée des sourires, des espoirs… et même, si la France gagne, +0,1% de PIB à la France pour 2018 ! +0,2% de consommation ! La Coupe du Monde est puissante, même économiquement.

    Des gens disaient « c’est une honte qu’on repousse le plan pauvreté à après la Coupe du Monde ». Mais ils n’ont pas repoussé son application, ils ont repoussé la communication autour. Parce que la Coupe du Monde est si puissante que tu ne peux pas communiquer efficacement en même temps qu’elle. La demi-finale de la France c’est plus de 21Ms de téléspectateurs en moyenne TF1 et BeIN confondus. 21Ms de personnes qui, en ce moment, en ont pas grand chose à carrer du plan pauvreté.

    J’ai suivi la Coupe du Monde, j’ai regardé tous les matches que je pouvais. Pour la France je partais plus tôt du boulot (en venant plus tôt le matin, faut pas pousser) pour les voir. J’ai eu très peur pendant les poules, mais j’ai toujours pensé que c’était leur Coupe du Monde. Et moi voir les sourires de Griezmann et des autres après les matchs ou en conférence de presse ça me fait plaisir. J’ai envie qu’ils gagnent. Pourtant je n’irai pas dans la rue faire la fête.

    La Coupe du Monde n’a pas lobotomisé les cerveaux, c’est une soupape de décompression, un peu hors du temps, un peu irréelle (c’est déjà fini ????), et ça, ça fait du bien !

    J'aime

UN MOT AVANT DE PARTIR? #CommenterCestTrèsBien

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s